Cameroun : L’honorable Jean Jacques Zam en tournée chez les siens pour un compte-rendu parlementaire

 

Très loin des  protocoles bien connus de l’Assemblée Nationale, Jean Jacques Zam,  député de la Mila parcourt les villages de sa circonscription parlementairepour un compte-rendu des 8 projets de loi examinés en commission et adoptés en séance plénière par les députés lors de la première session ordinaire pour l’année 2019.

Les localités visées

Dans toutes les localités où l’illustre député a fait escale, c’est par centaine que les fils de la Mvila se sont regroupés, afin de bien entendre et comprendre. Sur la route d’Ebomam (phase I de sa visite) comme sur la route de Mvangan (phase II) le scenario était presque partout le même : compte-rendu parlementaire, échanges avec les populations, dons de matériels et intrants agricoles.

Les doléances des populations n’ont pas laissé le visiteur indifférent : manque de routes praticables, manque d’infrastructures sociales de base, manque d’écoles, de centres de santé, de points d’eau et d’électricité.

Pour ces populations des zones reculées, chaque promesse mérite d’être tenue, et qui mieux que leur député pour porter leur voix à qui de droit, quand elles se souviennent avoir rempli leur part de contrat en choisissant chaque fois, l’homme et les hommes qu’il faut à la place qu’il faut.

Les visites régulières de l’honorable donnent chez les siens un autre visage de la politique et ont tôt fait de ce digne fils du terroir un modèle et une inspiration pour les jeunes désirant s’engager en politique.

Ebolowa : Evaluation des projets finances par des projets finances par la  BAD/BDAC et le projet « Dorsale à fibre optique d’afrique Centrale »

Analyser les avancés des différents projets et évaluer les travaux ainsi que les difficultés rencontrées pour chacun d’eux : tel est l’objectif visé par la rencontre entre les différentes agences d’exécutions des projets financés par la BAD/BDAC à Ebolowa.

De son nom de baptême « Central African Backbone » (CAB),  le projet « Dorsale à Fibre Optique d’Afrique Centrale » est né en 2007 sur une initiative des Chefs d’Etats de l’Afrique Centrale : il s’agit d’un réseau de télécommunications constitué de connexions terrestres à fibres optiques reliant plusieurs pays d’Afrique Centrale.

Sous la supervision du Ministère des Postes et Télécommunications, la rencontre trimestrielle de 2 jours, la 44è du genre, vise aussi l’édition de la revue trimestrielle des projets financés par la BAD.

En faisant l’état des lieux de la situation des projets, les parties prenantes comptent maitriser les risques et anticiper sur les difficultés, ceci pour mener à bien les projets et respecter les délais.

Comment sera organisée les formations ?

Pour s’y faire, 3 formations seront dispensées à l’endroit des coordonnateurs (suivi –évaluation), des chargés d’acquisition et des responsables administratifs, financiers et comptables, question d’améliorer la performance des projets et densifier le portefeuille pour un partenariat fructueux et plus efficace dans l’atteinte des objectifs de développement.

A terme, la rencontre permettra aux différentes agences de garder le contact, d’échanger plus facilement avec la BADet d’évaluer leurs travaux sur le plan qualitatif et quantitatif.

Cet article traite de l’actualité du Cameroun nous espérons que vous l’avez apprécié et qu’il vous a apporté des informations complémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *