tourisme spatial

La révolution spatiale observée dans le secteur du voyage dans l’espace fait de ce dernier une affaire de milliardaires. Par ailleurs, les voyages dans l’espace sont développés par certaines figures les plus riches du monde.

La fortune à l’épreuve des entreprises d’exploration de l’espace

Lorsqu’on s’aventure à jeter un coup d’œil sur l’univers de l’exploration spatiale, on constate que sa gestion est entre les mains des personnes les plus riches du monde.

Ainsi, l’Anglais Richard Branson qui s’investit depuis 2004 à travers son entreprise VirginGalactic, se fait distinguer dans ce secteur. La structure de Branson a pris en compte 603 réservations avec une liste d’attente de 7957 individus. D’après les prospections faites par l’entreprise, le premier voyage touristique de la VirginGalactic sera une réalité à partir de l’été 2020.

Ensuite, l’homme d’affaires américain ELON Musk, patron de Tesla et propriétaire de SpaceX depuis 2002 a également décidé de se lancer dans la conquête spatiale dans un but touristique. L’entreprise s’est spécialisée dans la conception des lanceurs de fusées ainsi que dans l’approvisionnement de la station spatiale internationale. À partir de 2003, SpaceX prévoit faire partir certains individus parmi lesquels on retrouve l’homme d’affaires fortuné japonais Yusaku Maezawa, pour une expédition autour de la lune.

Il n’est pas resté indifférent au courant d’air qui souffle sur les grands investisseurs de par le monde. Le numéro 1 du groupe Amazon Jeff Bezos, également propriétaire de Blue Origin, une compagnie spatiale, a décidé lui aussi d’effectuer des expéditions de découvertes spatiales dans un futur proche.

Le magnat des mines russe Iskander Makhmudov prend aussi part à ce concert des nations sur la conquête touristique de l’espace avec son entreprise Cosmocourse. Entreprise qui, à l’instar de l’entreprise ferroviaire Transmashholding dirigée par Andrey Bokarev, représente l’une des firmes de la société UMMC.

Une découverte de l’espace pour les milliardaires

Le tourisme spatial est une initiative développée par des riches et actuellement destinée aux riches.

C’est pourquoi pour se procurer un ticket spatial, il faut compter entre les 200 000 et 300 000 dollars. Par ailleurs, ce sont les coûts donnés pour le moment par les entreprises d’exploration dans l’espace comme VirginGalactic et CosmoCourse.

Pour ce montant, le passager a droit à une traversée de quinze minutes simplement, dont une étape de 6 minutes en apesanteur.

Source du financement d’une entreprise : un exemple parmi tant d’autres

La contribution des associés

Le capital social constitue à lui seul le réservoir de financement des entreprises. En effet, c’est l’ensemble des fonds apportés par les associés pour la constitution du capital d’une société. Une fois réuni, il sert à faire fonctionner l’entreprise et donc a une durée illimitée. Il est alors quasi impossible qu’il soit remboursé aux associés, exception faite de certains cas. Ainsi, pour qu’un associé retire ses apports, il faut que cela soit en cas de bénéfice ou de vente de la structure.

Néanmoins, il peut aussi procéder au retrait de sa contribution en cas de vente d’actions, de parts sociales ou de titres qui au préalable avaient été reçus en échange d’apports. Cette possibilité lui permet de retirer son investissement en espèce.  En cas de baisse de capital de l’entreprise, l’associé peut procéder au retrait de ses actifs.

Par ailleurs, le capital social peut être fourni sans être libéré dans sa totalité. Il revient à chaque associé de prendre des mesures afin que les fonds soient mis à la disposition de l’entreprise. D’ailleurs, la loi prévoit en fonction du type de société dont il est question, les différentes possibilités pour remettre les sommes promises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.